Olympic Sport d'Abobo

Site officiel 2016

ACTU: COACH N’GUESSAN FABRICE SIGNE A L'ASEC MIMOSAS

INTERVIEW... N’GUESSAN FABRICE JOCELYN (ENTRAÎNEUR ADJOINT CHARGÉ DE L’ÉQUIPE RÉSERVE) : « L’ÉQUIPE RÉSERVE À UNE PLACE IMPORTANTE »

Nommé entraîneur adjoint chargé de l’équipe réserve de l’ASEC Mimosas, N’GUESSAN Fabrice Jocelyn dit être résolu à mettre du sien dans le travail pour aider l’ASEC Mimosas dans sa quête de bâtir un grand club. Interview…

– Vous êtes le nouvel entraîneur adjoint chargé de l’équipe réserve de l’ASEC Mimosas. Comment vous sentez-vous dans ce nouveau rôle ?
– C’est une grande joie pour moi de me retrouver à la tête de l’équipe réserve de l’ASEC Mimosas, le club le plus prestigieux de Côte d’Ivoire. Je me sens bien dans ce rôle et je mesure bien l’ampleur de la confiance que les dirigeants placent en moi. C’est une énorme charge que je m’efforcerai de bien mener pour mériter cette confiance.

– Quelle est l’importance d’avoir une équipe réserve ?
– L’équipe réserve à une place importante dans un grand club comme l’ASEC Mimosas qui est dotée d’un centre de formation. Elle est la courroie de transmission entre l’Académie MimoSifcom et l’équipe professionnelle. Notre rôle est de récupérer les jeunes en fin de formation à l’académie pour les préparer à être à intégrer le groupe professionnel 6 mois, 1 an ou, au pire des cas, 2 ans après.

– Pouvez-vous nous retracer votre carrière avant d’arriver à l’ASEC Mimosas ?

– Je suis N’GUESSAN Fabrice Jocelyn et je suis titulaire d’une Maîtrise en Droit Privé obtenue à l’Université Félix HOUPHOUËT-BOIGNY de Cocody. J’ai été entraîneur-formateur au centre OSA (Olympic Sport d’Abobo) à partir de 2004, juste après mon admission au Bacalauréat et c’est à ce moment-là que j’ai commencé à passer mes diplômes d’entraîneur de football. Dans le courant de l’année 2013, j’ai été sollicité par l’entraîneur AMANI YAO Lambert César pour être son adjoint à l’AFAD (L1). J’ai occupé ce poste jusqu’au mercato de la mi-saison 2016-2017 lorsque, pour absence de résultats de l’équipe (13e sur 14), je me suis vu confier les rênes de l’encadrement technique. Ce choix s’est avéré judicieux par la suite puisque l’AFAD a pu terminer le championnat à la 5e place avec 39 points.

– Comment expliquez-vous le choix d’être sur le banc d’une équipe réserve au détriment du poste d’entraîneur principal que vous occupiez à l’AFAD qui évolue en Ligue 1 ?

– Je suis désormais l’entraineur adjoint chargé de l’équipe réserve de l’ASEC Mimosas, l’un des plus grands clubs du continent. C’est dans la quête de la perfection et du professionnalisme que j’ai fait ce choix. A l’ASEC Mimosas, je travaille dans un environnement professionnel où l’on dispose de très bonnes infrastructures et aux côtés d’un grand entraîneur comme AMANI Yao. Grâce à cela, je suis certain de progresser et d’être toujours au contact de la compétition.

– Cette équipe est en construction avec des séances de détections que vous effectuez régulièrement à Sol Béni ? Comment se présentera-t-elle ?

– Nous avons entamé un travail de base depuis bientôt un mois pour d’abord évaluer les jeunes venus de l’Académie MimoSifcom. Nous avons aussi fait des tests de détections pour recruter des jeunes d’ailleurs que nous pensons capables de nous apporter un plus pour étoffer notre effectif. Les séances se déroulent dans les meilleures conditions. Je profite de l’occasion pour remercier l’entraîneur principal AMANI Yao pour sa disponibilité à notre endroit. Il est toujours présent et participe activement aux séances. Je remercie également l’entraîneur TRAORE Siaka dit Gigi, le Coordonnateur, pour ses nombreux conseils qui m’aident énormément dans l’organisation et l’animation des tests de recrutement et des entraînements.

– Justement, comment se passe la collaboration avec le coach principal, AMANI Yao et les autres membres du staff technique ?

– AMANI Yao est comme un père pour moi. Il me fait confiance les yeux fermés. Imaginez donc mon entente avec lui. L’ASEC Mimosas est une famille dans laquelle la grande sympathie est de mise entre collaborateurs. Le travail se fait dans le sérieux, dans la bonne ambiance et la collaboration se passe très bien.

– Vous intervenez également chez les Eléphanteaux. Comment conciliez-vous ces deux rôles ?

– C’est une question d’organisation. Depuis l’AFAD, je suis sollicité régulièrement par le sélectionneur KAMARA Ibrahim pour l’aider dans sa tâche. A l’ASEC Mimosas, en accord avec les dirigeants, il n’y a aucun problème à ce niveau. Tout se passe bien. Je remercie au passage les sélectionneurs Alain GOUAMENE, Aïdara SOUALIHO et KAMARA Ibrahim pour leurs précieux conseils.

– Quel est votre dernier mot ?

– Ce sont des mots de remerciement à l’endroit du PCA de l’ASEC Mimosas, Me Roger OUEGNIN et à tous les dirigeants de l’ASEC Mimosas qui m’ont accordé leur confiance. J’adresse également mes remerciements à tous les membres du staff technique. Je n’oublie surtout pas le Président Amza Gamal SYLLA et tout le centre OSA avec qui j’ai fait mes premiers pas de ma carrière d’entraîneur.

Source: Asec.ci

OSA, toujours en avant !!!

 

Publié le 25/08/2017                                                                                                 Sranwa